chez-robert

(e)scale michèle theureau

du 5 nov au 6 janv 2013
Vingt quatre  expositions, vingt quatre belles rencontres, ces deux douzaines créent la circonstance d’une exposition d’étape, d’une escale, d’une sorte de mise en perspective.
Pour cette installation particulière j’ai sollicité l’artiste Michèle Theureau dont le travail avec des coquilles d’oeufs m’est apparu en résonance parfaite avec l’éclosion de tous ces gestes d’artistes entre les murs de chez-robert.
Une exposition dans l’esprit du lieu, force plastique avec un minimum de moyen, geste léger et dense, sculpture ambiguë avec plusieurs niveaux de lecture. Les volumes échoués au sol recomposent une topologie aléatoire, lignes de crête déchiquetés, horizon maltraité, abîmes blancs et volumes inversés.
La typographie des flyers jette son encre et s’installe au mur. Retournement d’échelle, retournement de situation, la production passée alimente l’exposition présente.  Ces fragments de texte et leur coquilles potentielles jouent l’analogie littérale et littéraire.
L’aventure continue, cette exposition est un épisode qui recentre le propos, affirme ce dispositif. Il poursuit vaillamment son questionnement des limites du marché de l’art, de ses codes, de ses contraintes.
Face à l'hypertrophie des productions et des lieux il donne la preuve que d’autres chemins sont possibles. Un amical salut en passant à tous les artistes qui font escale chez-robert et nourrissent ce projet avec enthousiasme.

mdlx, octobre 2012

Vue 1Vue 2Vue 3Vue 4Vue 5

(e)scale michèle theureau

from nov 5 to jan 6 2013

Twenty-four exhibitions, twenty-four nice meetings, these two dozen events offer the opportunity to stop for a stage exhibition and to put things in perpective. For this special installation, I  contacted Michèle Theureau, whose work with eggshells echoes with the work of all the artists who have exhibited at chez -robert.

An exhibition which matches with the spirit of the place, a plastic strength with a minimum of means, a light and dense gesture, an ambiguous sculpture with many possible interpretations. The volumes, stranded on the floor make up a random topology, ridgelines cut into pieces , ill-treated horizon, white chasms and upside down volumes .

The typography of the flyers set up  on the  wall. Reversal of scale, reversal of situation, the previous production feeds the present exhibition. These fragments of texts simulate a literal and literary analogy.


The adventure goes on, this exhibition is an episode which redefines the matter. It reaffirms the purpose of this device : questioning the limits of the art market, its codes ans its constraints.

Faced with the multiplication of productions and the hypertrophy of some exhibition places, chez-robert proves that other approaches are possible. 

By the way, I seize the opportunity to greet all the artists who have stopped chez-robert and have supported the project with enthusiasm.